Jean-Yves officiellement Animateur Badminton

Et de 3 après moi-même et Jean-No, voici Jean-Yves qui est maintenant officiellement Animateur Badminton, félicitations !. Je vous livre son résumé du second weekend de formation qu’il a suivi. Vivement la prochaine séance de bad 🙂

Voilà le deuxième weekend de formation passé que j’ai déjà envie d’y retourner. Où ça ? Hé bien dans le bain du développement du badminton pardi !


Nos formateurs nous avaient programmé de l’encadrement de jeunes (6-11ans) ainsi que de l’observation d’athlètes pour “terminer” en beauté notre formation d’animateur de Badminton. Grâce à ces dernières phases nous avons pu à nouveau confronter notre imagination à l’inconnu. Construire une après-midi d’ateliers d’animation pour une soixantaine de jeunes le samedi et observer la génération montante du badminton en compétition le dimanche.

Quand vous avez toutes ces têtes blondes qui courent de partout et voir qu’elles sont avides de pratiquer notre sport, ça fait peur. Dans un deuxième temps on relativise et c’est alors parti pour un quadruple lutz piqué carpé demi vrillé dans le bain d’une après-midi dynamique à couper le souffle. Les mini bad (6-8 ans) et les poussins (9-11ans) sont complétement focalisés sur le divertissement et croyez-moi, pas besoin d’une Wii(c) ou autre gadget moderne pour remplir une après-midi pleine d’activités.
Nous avons eu un aperçu de ce que peut-être un jeune en groupe et dans le sport. On prend de plein fouet toute les combinaisons possibles d’humeur et de capacités physiques, du timide à la bombe atomique, du débutant au bon et de la crevette au Golgoth 13 (Cf Goldorak ou moi ;-). Nos gentils professeurs ont eu tout de même de la compassion pour nous en divisant le groupe en deux avec une partie en match et une partie sur nos ateliers.

Nous avons pu faire évoluer ainsi les jeunes dans nos exercices et parcours. Le but étant de leur induire par le jeu ou les exercice des notions de badminton de façon ludique pour leur donner une après-midi d’où ils sortiront avec une Banane en guise de maxi sourire.
Pour ma part ce samedi m’a laissé sur les rotules. Expliquer, animer, contrôler et transmettre ne sont pas de tout repos. Mais c’est avec joie que je retourne le dimanche pour le débriefing du matin. On en profite aussi pour voir nos derniers collègues passer leur 20min d’atelier en solo sur le thème du weekend précédent avant d’aller manger.

L’après-midi est un énorme cadeau. Nous avons l’opportunité d’exercer notre observation (un pilier dans la formation) sur une compétition. Nous sommes allés sur le trophée Rhône Alpes jeunes, compétition regroupant les sélections jeunes de chaque département. Là c’est la claque, une monumentale baffe en voyant le niveau des jeunes. Des athlètes ne dépassant presque pas le bas du filet, mettant de grandes claques fond de court et des sauts pour effectuer des kills monstrueux sur le moindre volant mis hauteur. Des trajectoires sorties de l’espace et du jeu à deux complétement huilé. Là en quelques termes je vous exprime le bien fou que ça fait de remettre en question son propre niveau à la vue de ce qu’il est possible de faire avec un corps et une raquette. Nous (Pontcharra) sommes des débutants, et même nos meilleurs joueurs se feraient prendre largement des confrontations face à ces petits monstres. Ce n’est pas un constat pessimiste au contraire, je suis heureux de voir que dans ce sport l’amélioration est une chose intarissable et à notre portée (si si!). Le contact avec de telles formations ou compétitions et un réel complément pour n’importe quel joueur de notre club. Rien que la vue de la paire de double “jeunes” hommes victorieuse dimanche dernier, ça donne envie de pratiquer et d’essayer des choses. Manque de pot je suis en déplacement et je ne vous retrouverai que Jeudi prochain.

Reste maintenant à construire des séances plus poussées avec l’aide de tous et outre les coups de bases du badminton et les déplacements que tout le monde maîtrise bientôt, découvrir la face immergée de l’iceberg. Je vous assure ça vaut le détour.

J’espère avoir témoigné par ces mots le bonheur que ce fut de participer à cette formation, de vous avoir piqué de curiosité pour découvrir ce que peut être le badminton à un niveau un peu plus élevé et vous avoir donner l’envie de progresser encore.

Jean-Yves

PS : Et un gros merci à Romain Lazaro & Etienne Gailly pour le partage !

  1. heyyyyy, félicititatitationnnnnnnnnnnnn (j’ai des problèmes d’écritures parfois !!) Tu es digne de cet honneur chevalier du BAYARD BAD, tu formeras de très bons escuyers !
    A plouss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.