J8D3 A-vant jésus Chrits – Grèce antique

Aux temps jadis, les dieux se terraient au mont Olympe, se gardant bien de se mêler au commun des mortels, ne faisant que jouer avec eux. Les troubler et les perturber était un jeu fabuleux, réservé aux divins, comme tant d’autres choses d’ailleurs… Mais les mortels eux, aspiraient à acquérir leur place parmi les dieux, mais trop peu étaient dignes, trop peu seraient… élus… Fredoctète, entraîneur de héros, avait réunis en ce temps là une équipe de fiers oisillons, tout justes initiés. (Vous ai-je dit qu’il était issu de la cité de Mulle ?) Frédoctète (qui n’appréciait d’ailleurs que très modérément que l’on l’associe à sa ville natale) les avait conduits au pied du Mont Olympe, où devaient commencer leurs épreuves. Eliminant sur leur passage, hydres, cyclopes, médusa, harpies et nombre d’autres créatures, aussi hideuses que détestables. Rien ne semblant pouvoir leur résister… Ils arrivèrent devant le mystérieux et resplendissant portail du domaine des dieux. Tous les divins étaient là. Ils n’avaient manqué aucune des étapes de la quête de ces impudents humains qui souhaitaient accéder à…l’Olympe, …leur domaine. Tous étaient rassemblés au portail. Ils voulaient les voir. Ces pauvres petits humains vaniteux, fiers et conquérants. Ils leur réservaient quelques uns de leurs tours… Zeus s’était avancé pour prendre la parole : “Une ultime épreuve vous attend, vous allez vous mesurer à des dieux dans la plus illustre et la plus répandue des activités dans l’Olympe… Le BADMINTON !” Sourire de défi aux lèvres, Zeus avait préparé les tableaux. Ronaniclès________________aspirant dieu Hermès Jonatheus et Emilianos____aspirants dieux Artémis & Hermès Sophithès________________ aspirante déesse VS Athéna Brendanis et Celinéas_____aspirants dieux Artémis & Athéna Célinéas et Sophitès______aspirantes déesses Héra & Aphrodite Les volants à plumes bordés de poussière de nuages se retrouvaient propulsés à des vitesses vertigineuses, sur-humaines… Ronaniclès tentait de se défendre face à Hermès, rapide, et agile, mais Hermès était bien plus fort… Genoux à terre l’aspirant Dieu tomba… Sophitès, bien que de niveau quasi égal à Athéna, s’était battue autant que possible avant de laisser victoire à la déesse… Adès se frottait les mains, bavait sur ses vêtements nimbés de flammes d’un bleu macabre. “Des âmes perdues !, perdues !!, perduuuuuuhuhuhues !!!” “A moi !, à moiiiiii !!, rien qu’à moiiii !!!” Brendanis et Célinéas raquettes en main étaient déterminés, mais point davantage de succès…Artémis et Athéna avaient vaincu nos 2 héros… Jonatheus & Emilianos…Leur avantage de début de match avait apporté la confiance, bien vite rabattu sur ce terrain cotonneux… Grande désillusion et défaite amère… Le cerbère sentait venir le repas, gardien de la porte du tartare, il ne donnerait sa part au lion pour rien au monde, c’est qu’il en fallait de la viande pour nourrir ces 3 têtes. Quant au filles, Célinéas & Sophitès, Elles auraient pu réussir, elles auraient pu gagner. Mais la chance est parfois le facteur déterminant de ces matches de niveau équilibré, ….la chance et …un petit coup de pouce de malice divine… Ravir un set aux déesses aurait déjà pu être considéré comme un outrage…et leur être fatal… Quel match !, quel splendide affrontement ! Il régnait une tristesse générale, nos héros étaient dépités, abattus…autant de chemin pour en arriver à une telle fin…c’était triste… Et ils avaient peur du châtiment prévu pour un tel échec, avoir eu l’audace de prétendre à une place au sein de l’Olympe… Les dieux étaient heureux d’avoir été distraits, mais lassés par la présence de ces humains malvenus et présomptueux qui vraiment ne s’étaient pas montrer aussi valeureux qu’attendus, et à peine dignes d’avoir osé défier les dieux… Tous commençaient à avancer pour faire sortir des cieux l’équipe de Fredoctète, Adès le premier, prêt à récupérer des lambeaux d’âmes, des morceaux pour sa collection perso…Il était difficile pour nos héros changés en Zéros de trouver une échappatoire… —SIFFLEMENT— Fredoctète, sage et prévoyant avait anticipé une très éventuelle défaite, aussi avait-il prévu de quoi calmer la colère des dieux en disposant sur la table divers mets , tel un banquet, ces nourritures pratiquement divines ravirent tout notre beau monde. Et les deux parties se régalèrent ensemble, sans plus d’animosité, dans la bonne humeur, les rires, sourires et échanges. Zeus radouci, par ces agapes, les laissa partir, oubliant d’infliger le moindre châtiment. Adès maître des enfers se mordait les doigts jusqu’à l’os, dans tout son sens littéral !! Et nos demi-héros étaient redescendus, bredouilles du Mont Olympe, mais avec la ferme intention d’y laisser un jour leurs empreintes… Tôt ou tard ils connaîtront le goût de la victoire… Tôt ou tard…

  1. JE SUIS FAN !!!
    Mais où vas-tu chercher tout ça???
    Une perle : "Frédoctète (de Mulle)" !!!!!!
    Petit bémol : POUR UNE FOIS j’aurais aimé voir inscrits les résultats (car ça ne va pas se reproduire de si tôt !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.